Archives de Tag: kayak

Yoga & Kayak

Par défaut

Dans quelques jours, nous partirons pour une journée en accord avec la Nature: nous allierons Kayak & Yoga au fil de la Balaté, rivière tranquille de l’Ouest guyanais. Au hasard de recherches, je suis tombée sur le blog Wild Yoga et surtout sur cet article qui m’a donné beaucoup d’inspiration. Je partage avec vous simplement sa traduction.

La version originale en anglais se trouve ici: English version

Le Yoga et le kayak sont deux traditions antiques qui ont été avec nous depuis des milliers d’années. Aujourd’hui, les deux disciplines se complètent mutuellement très bien. Beaucoup de mes amis kayakistes, ici à Coloma, se sont mis au yoga dans les deux dernières années. Pour moi, ça a été une joie de partager avec eux une pratique qui a permis d’approfondir ma vie à bien des égards, et à peu près sauvé ma peau quand il a fallu pagayer.

Je m’intéresse sérieusement à la pagaie depuis 1988 quand j’ai acheté un kayak de mer et a commencé à explorer la côte de l’Alaska. J’ai trouvé la combinaison d’un décor alpin superbe et de plages ensoleillées, et peut-être que j’en rajoute un peu en disant ‘ensoleillée’ , particulièrement séduisante. Je suis tombé amoureux du kayak de mer. Ca a ravivé une passion d’enfance pour l’océan. Mais mon corps détestait le sport, ou, du moins, il ne pouvait tolérer être assis dans le cockpit d’un kayak avec mes jambes en face de moi, trop longtemps. Une heure et demie de pagaie faisait crier mon dos de douleur et mes jambes s’étaient endormies. Ces dernières s’effondraient d’ailleurs sous moi en sortant du bateau pour se tenir debout sur la rive. Il semblait que j’allais devoir abandonner kayak avant même de n’avoir d’avoir commencé.

Une partie du problème tenait à une faiblesse structurelle avec ma vertèbre L 4, appelée rétrolisthésis. Un manque de technique pour pagayer et une pauvre biomécanique ne faisaient qu’éxagérer la question du dos. Avec un pronostic de chirurgie du rachis à l’horizon, la futur était sombre. C’est alors que j’ai découvert le Yoga, et les nuages ​​ont commencé à se dissiper.

Au début je ne pouvais pratiquer le yoga que sur le dos. Les ischio-jambiers, les rotateurs externes de la hanche et les muscles du bas du dos devaient tous être étirés doucement et prudemment. Quelque chose ressemblant à un cours de yoga classique était hors de question, même Uttanasana, la posture de la pince en avant. J’étais un trentenaire, bientôt octogénaire. Bien que je ne pratiquais que quelques minutes par jour, j’ai commencé à éprouver moins de douleur dans le dos et plus de mobilité. J’ai donc ajouté quelques minutes et arrêter mes 2400 mg de dose quotidienne d’ibuprofène. Deux ans plus tard, j’avais une pratique de yoga d’une heure, ne prenait plus de médicaments , n’avait plus mal  et pouvait profiter du kayak.

Je suis relativement certain que si je n’avais pas trouvé le yoga, je ne pagayerais pas aujourd’hui. En tant que moniteur de kayak et professeur de yoga, j’ai appris à apprécier ce que le yoga peut faire pour les kayakistes. Bien sûr, je pense que le yoga est fantastique pour tout le monde. Dans les prochains blogs, nous allons examiner les nombreuses façons dont le yoga peut aider à améliorer les performances de pagaie et de maintenir la santé globale de la ceinture scapulaire. Restez à l’écoute.

kayaers-at-holgate