Archives de Catégorie: INDEX des articles

INDEX des articles

Par défaut

La séance:

Pour une pratique saine et sans blessure

J’arrive comment?

Se préparer à une séance

Contre-indications & modifications

Le Yoga de tous les jours:

Recette du Chaï

Gel douche naturel fait maison

Yoga & kayak

Les livres:

Health, Healing and Beyond T.K.V. Desikachar

Autobiography of a Yogi Paramahansa Yogananda

Les photos:

Weekend Yoga & Nature – du 9 au 11 novembre 2012

Journée Kayogak – 16 mars 2013

Initiation Yoga Ashtanga Vinyasa – 9 mars 2014

Publicités

Yoga & Kayak

Par défaut

Dans quelques jours, nous partirons pour une journée en accord avec la Nature: nous allierons Kayak & Yoga au fil de la Balaté, rivière tranquille de l’Ouest guyanais. Au hasard de recherches, je suis tombée sur le blog Wild Yoga et surtout sur cet article qui m’a donné beaucoup d’inspiration. Je partage avec vous simplement sa traduction.

La version originale en anglais se trouve ici: English version

Le Yoga et le kayak sont deux traditions antiques qui ont été avec nous depuis des milliers d’années. Aujourd’hui, les deux disciplines se complètent mutuellement très bien. Beaucoup de mes amis kayakistes, ici à Coloma, se sont mis au yoga dans les deux dernières années. Pour moi, ça a été une joie de partager avec eux une pratique qui a permis d’approfondir ma vie à bien des égards, et à peu près sauvé ma peau quand il a fallu pagayer.

Je m’intéresse sérieusement à la pagaie depuis 1988 quand j’ai acheté un kayak de mer et a commencé à explorer la côte de l’Alaska. J’ai trouvé la combinaison d’un décor alpin superbe et de plages ensoleillées, et peut-être que j’en rajoute un peu en disant ‘ensoleillée’ , particulièrement séduisante. Je suis tombé amoureux du kayak de mer. Ca a ravivé une passion d’enfance pour l’océan. Mais mon corps détestait le sport, ou, du moins, il ne pouvait tolérer être assis dans le cockpit d’un kayak avec mes jambes en face de moi, trop longtemps. Une heure et demie de pagaie faisait crier mon dos de douleur et mes jambes s’étaient endormies. Ces dernières s’effondraient d’ailleurs sous moi en sortant du bateau pour se tenir debout sur la rive. Il semblait que j’allais devoir abandonner kayak avant même de n’avoir d’avoir commencé.

Une partie du problème tenait à une faiblesse structurelle avec ma vertèbre L 4, appelée rétrolisthésis. Un manque de technique pour pagayer et une pauvre biomécanique ne faisaient qu’éxagérer la question du dos. Avec un pronostic de chirurgie du rachis à l’horizon, la futur était sombre. C’est alors que j’ai découvert le Yoga, et les nuages ​​ont commencé à se dissiper.

Au début je ne pouvais pratiquer le yoga que sur le dos. Les ischio-jambiers, les rotateurs externes de la hanche et les muscles du bas du dos devaient tous être étirés doucement et prudemment. Quelque chose ressemblant à un cours de yoga classique était hors de question, même Uttanasana, la posture de la pince en avant. J’étais un trentenaire, bientôt octogénaire. Bien que je ne pratiquais que quelques minutes par jour, j’ai commencé à éprouver moins de douleur dans le dos et plus de mobilité. J’ai donc ajouté quelques minutes et arrêter mes 2400 mg de dose quotidienne d’ibuprofène. Deux ans plus tard, j’avais une pratique de yoga d’une heure, ne prenait plus de médicaments , n’avait plus mal  et pouvait profiter du kayak.

Je suis relativement certain que si je n’avais pas trouvé le yoga, je ne pagayerais pas aujourd’hui. En tant que moniteur de kayak et professeur de yoga, j’ai appris à apprécier ce que le yoga peut faire pour les kayakistes. Bien sûr, je pense que le yoga est fantastique pour tout le monde. Dans les prochains blogs, nous allons examiner les nombreuses façons dont le yoga peut aider à améliorer les performances de pagaie et de maintenir la santé globale de la ceinture scapulaire. Restez à l’écoute.

kayaers-at-holgate

Autobiography of a Yogi – Paramahansa Yogananda

Par défaut

Autobiography of a Yogi   Autobiography of a Yogi – written by Paramahansa Yogananda – Self-Realization Fellowship Publishers

( traduction française: Autobiographie d’un Yogi )

Un trésor spirituel

Autobiographie d’un yogi a été traduit en près de vingt langues et a été lu par des millions de lecteurs. C’est l’un des rares ouvrages sur les sages de l’Inde écrit non pas par un Occidental, mais par un authentique yogi indien.

Témoin oculaire de la vie et des pouvoirs extraordinaires des saints de l’Inde moderne, Yogananda explique avec clarté les lois qui permettent aux authentiques yogis d’accomplir des miracles et d’atteindre la maîtrise de leur esprit.

Cette autobiographie n’est pas seulement captivante, elle révèle l’unité sous-jacente à toutes les grandes religions de l’Orient et de l’Occident.

Ce livre fut, comme pour des milliers d’autres personnes,à  la source de mon éveil spirituel il y a quelques années de cela et m’a poussé à pratiquer le Yoga dans tous les aspects de ma vie. C’est une mine d’informations sur la vie de Yogi et une encyclopédie couvrant tous les aspects de cette spiritualité.

Il m’aura fallu plusieurs années afin d’être enfin initiée au Kriya Yoga, mais je ne regrette pas ces années de préparation qui m’ont permis de pouvoir prendre toute la dimension de cette initiation, et maintenant de cette pratique.

Quelques mots en anglais de Paramahansa Yogananda:

When you sit in the silence of deep meditation, joy bubbles up from within, roused by no outer stimulus. The joy of meditation is overwhelming. Those who have not gone into the silence of true meditation do not know what real joy is.

 

The more you depend upon conditions outside yourself for happiness, the less happiness you will experience.

 

My Master said to me: “I will be your friend from now through eternity, no matter whether you are on the lowest mental plane or on the highest plane of wisdom. I will be your friend even if you should err, for then you will need my friendship more than at any other time.”

When I accepted my Master’s unconditional friendship, he said: “Will you give me the same unconditional love?” He gazed at me with childlike trust.

“I will love you eternally, Gurudeva!”

“Ordinary love is selfish, darkly rooted in desires and satisfactions. Divine love is without condition, without boundary, without change. The flux of the human heart is gone forever at the transfixing touch of pure love.” He added humbly, “If ever you find me falling from a state of God-realization, please promise to put my head on your lap and help to bring me back to the Cosmic Beloved we both worship.”

It was only after we had made this spiritual pact that I began to understand fully the significance of a guru to a disciple. I never found complete satisfaction, comfort, and God contact until I attuned myself with unconditional loyalty and devotion to the divine consciousness of my Guru.

Contre-indications & modifications

Par défaut

La pratique du Yoga demande et nous apprend  à être à l’écoute de notre corps. 

La série primaire en Yoga Ashtanga s’appelle en sanskrit, Yoga Chikitsa ou Yoga thérapie.

Voici quelques indications sur les postures à éviter ou à modifier selon son état de santé le jour de la pratique. Les postures indiquées sont dans l’ordre de la série. Si aucune modification n’est indiquée, il vaut mieux tout simplement éviter ces postures.

Chaque corps est différent, chaque pratique est différente. Ce tableau ne remplace en aucun cas l’expérience et la connaissance d’un professeur qualifié, auprès duquel vous devrez demander conseil, afin de ne pas aggraver votre état.

(pour ceux qui ne connaissent pas les noms des postures en sanskrit, vous pouvez télécharger la série primaire avec le nom de chaque posture ici)

poignets

Chaturanga Dandāsana

Urdhva Mukha Svānāsana

Adho Mukha Svānāsana

Bhujapīdāsana

rouler le tapis ou utiliser des cales

pour placer le poids sur les doigts

épaules

Chaturanga Dandāsana

Urdhva Mukha Svānāsana

Adho Mukha Svānāsana

Parvritta Trikonāsana

Pārsvottānāsana

attraper les poignets ou placer les mains sur la taille

Virabhadrāsana A

bras parallèles au sol

Marīchyāsana A / B / C / D

Kūrmāsana / SuptaKūrmāsana

UrdhvaDhanurāsana

cou

Urdhva Mukha Svānāsana

drishti (= regard) vers le bas

Parvritta Trikonāsana

Utkatāsana

drishti à l’horizon

Virabhadrāsana A

bras parallèles au sol + drishti à l’horizon

Kūrmāsana / SuptaKūrmāsana

SetuBandhāsana

Sālamba Sarvāngāsana etc.

Mathsyāsana

Sirsāsana

dos (sciatique, lombaires, sacro-illiac, etc.)

Urdhva Mukha Svānāsana

 Bhujangāsana (Cobra)

Padangusthāsana / Padahastāsana

Paschimottanāsana

Parvritta Trikonāsana

Parvritta Pārsvākonāsana

Utthita Hasta Pādangusthāsana

Ardha Baddha Padmottānāsana

Utkatāsana

engager les abdos

Jānu Sirsāsana A / Jānu Sirsāsana B / Jānu Sirsāsana C

Marīchyāsana A / B / C / D

Kūrmāsana (+ scoliose) / SuptaKūrmāsana

Baddha Konāsana

SetuBandhāsana

UrdhvaDhanurāsana

Mathsyāsana

poitrine (clavicules, sternum, etc.)

Kūrmāsana / SuptaKūrmāsana

UrdhvaDhanurāsana (côtes)

tête (mal de)

Adho Mukha Svānāsana (si sinus bloqués)

Sirsāsana

hanches / aisne

Baddha Konāsana

ischio-jambiers (blessure)

Adho Mukha Svānāsana

Padangusthāsana / Padahastāsana

Paschimottanāsana

plier les genoux

Utthita Trikonāsana

Parvritta Trikonāsana

Pārsvottānāsana

Ardha Baddha Padmottānāsana

Kūrmāsana / SuptaKūrmāsana

genoux

Pādangusthāsana / Padahastāsana

Paschimottanāsana

plier les genoux ou mettre une couverture dessous

Uttithat Pārsvākonāsana

Utthita Hasta Pādangusthāsana

Ardha Baddha Padmottānāsana

Utkatāsana

s’accroupir + haut

Virabhadrāsana A / Virabhadrāsana B

Trianga Mukhaikapāda Paschimottanāsana

Jānu Sirsāsana A / Jānu Sirsāsana B / Jānu Sirsāsana C

Marīchyāsana B / Marīchyāsana D

Baddha Konāsana

UrdhvaDhanurāsana

chevilles

Trianga Mukhaikapāda Paschimottanāsana

Jānu Sirsāsana B / Jānu Sirsāsana C

Marīchyāsana B

menstruation

toutes les inversions

grossesse

Chaturanga Dandāsana

Padangusthāsana / Padahastāsana

Paschimottanāsana

Parvritta Pārsvākonāsana

Virabhadrāsana B

Trianga Mukhaikapāda Paschimottanāsana

Jānu Sirsāsana C

Marīchyāsana B / Marīchyāsana C / Marīchyāsana D

Urdhva Mukha Paschimottanāsana

Sālamba Sarvāngāsana etc.

Sirsāsana

hypertension& problème cardiaque

Adho Mukha Svānāsana

Virabhadrāsana A / Virabhadrāsana B

Sālamba Sarvāngāsana

hypotension

Utkatāsana

yeux (glaucome, etc.)

Sālamba Sarvāngāsana etc.

Sirsāsana

Gel douche naturel fait maison

Par défaut

Afin de me désengager de plus en plus de la société de consommation et de respecter mon corps, ma peau mais aussi notre planète, j’essaie petit à petit de changer mes habitudes quotidiennes..

Aujourd’hui, j’ai fait mon propre gel douche, sans paraben bien sûr; qui servira aussi de base pour mon shampooing ET pour  la mousse à raser! Il n’y a qu’à changer l’huile essentielle qui sera ajoutée à cette base.

C’est d’une simplicité déconcertante!

Rapez un pain d’Alep de 200g pour le réduire en paillettes à l’aide d’un économe dans une casserole. Versez 1L d’eau très chaude et remuez pour bien dissoudre toutes les paillettes, quite à faire chauffer la casserole un peu sur le feu mais n’arrêtez pas de tourner!

Et voilà! Transférez dans une bouteille en verre et préparez vos différents flacons en y ajoutant une dizaine de gouttes de l’huile essentielle de votre choix.

Pour le gel douche, j’aime bien ajouter de l’ylang-ylang ou de la bergamote; de la menthe poivrée ou du tea-tree pour la mousse à raser. Pour le shampooing, j’aime bien la lavande, mais chaque type de cheveux a sa propre huile essentielle. Référez-vous à un bon bouquin d’aromathérapie (Danièle Festy vient tout de suite en tête!) si vous désirez approfondir vos connaissances à ce sujet.

Bonne douche!

savon_alep

To withdraw more and more from consumer society and to respect my body, my skin, but also our planet, I’m trying to gradually change my daily habits.

Today I made ​​my own shower gel, paraben-free course, which will serve as a basis for my shampoo AND for shaving foam too! You only have to change the essential oil to be added to the base.

It is amazingly simple!

Grate a 200g Alep soap bar to reduce it to flakes in a saucepan with a potato-peeler . Pour 1 liter of very hot water and stir to dissolve all the flakes, you can even put the pan on low heat on the stove but keep on stirring.

Et voila! Transfer to a glass bottle and prepare your different bottles by adding ten drops of essential oil of your choice.

For the shower gel, I like to add ylang-ylang or bergamot. Choose peppermint or tea tree for shaving foam. For shampoo, I like lavender, but each hair type has its own essential oil. Refer to a good book on aromatherapy (Danièle Festy immediately comes to mind!) if you want to deepen your knowledge on this subject.

Happy shower!

Recette du Chaï

Par défaut

Le Chaï (prononcez tchaï), c’est un thé aux épices que l’on boit à tout moment de la journée en Inde.

En voici la recette, mais libre à vous de vous l’approprier. En Inde, chacun a sa propre recette ou son ingrédient secret: la souplesse se travaille partout!

Pour 1 litre, faites bouillir 70cl d’eau filtré. Y jetez un bâton de canelle ou 2, un bon bout de gingembre coupé en petits morceaux, la même quantité de curcuma, 3 ou 4 capsules de cardamome, 2 ou 3 clous de girofle. La créativité commence ici avec des graines de cumin ou de l’anis étoilé.. J’aime bien ajouter un peu de poivre noir aussi pour un thé de journée..

Après quelques minutes, faites infuser 2 sachets de thé Darjeeling et 1 sachet de thé normal (traditionnellement Assam noir) dans ce bouillon.

Une fois que l’eau est vraiment bien coloré, c’est l’heure du lait (35cl) En gros, c’est 1/3 lait pour 2/3 eau.

Sucrez à votre goût directement dans la casserole.

Allumez un bâton d’encens et dégustez en toute sérénité ce petit voyage en Inde..

The Chai is a spiced tea you drink at any time of the day in India.

Here is the recipe, but feel free to make it your own. In India, everyone has their own recipe or secret ingredient: flexibility is at work everywhere!

For 1 liter, boil 70cl filtered water. Take a cinnamon stick or two, a good piece of ginger cut into small pieces, the same amount of turmeric, 3 or 4 capsules of cardamom, 2 or 3 cloves. Creativity starts here with cumin seeds or star anis .. I like to add a little black pepper as a daytime tea ..

After a few minutes, dip 2 Darjeeling tea bags and a normal one (traditionally black Assam) in the mix.

Once the water is well colored, it’s time to add milk (35cl) Basically, it is 1/3 milk to 2/3 water.

Add sugar to taste directly into the pan.

Light an incense stick and enjoy that sweet little trip to India ..

Pour une pratique saine et sans blessure…

Par défaut

Le Yoga est une pratique où vous allez pousser votre corps dans ses limites, et il est très facile de se blesser si on a une mauvaise pratique ou que l’on ne sait pas encore être bien à l’écoute de son corps. Voici quelques conseils à garder en tête…

Prévenez votre professeur avant le début du cours de toutes blessures, petits problèmes  du moment ou du passé. Il/elle vous donnera alors des conseils pour pratiquer sans aggraver votre situation.

Si, au cours de la séance, une partie de votre corps se ‘réveille’ et devient douloureuse, n’oubliez pas d’en prendre note mentalement, de ne plus ‘forcer’ à cet endroit et d’en discuter avec le professeur à la fin du cours.

Un peu de douleur est normal : les muscles travaillent, s’étirent dans des directions qui peuvent sortir de l’habitude. Votre corps se rebelle mais c’est une douleur subtile et bienvenue. A vous de trouver le point dans la posture où vous vous trouvez entre confort et inconfort. Cela peut se jouer parfois à quelques millimètres. Soyez à l’écoute mais osez aussi sortir de votre zone de confort.

En rêgle générale dans la pratique du Yoga, dés que vous sentez une ‘vraie’ douleur, c’est un cri d’alarme qu’il faut écouter. Dans ce cas, faites marche arrière dans la posture pour retrouver le point sans douleur.

Communiquez avec votre professeur. Rappelez-lui à chaque cours, discutez de l’évolution mais n’arrêtez pas le Yoga pour autant. C’est une belle pratique qui, bien encadrée, peut avoir des effets thérapeutiques si on met son ego de côté et accepte de revenir sur ses pas..

Yoga is a practice where you push your body to its limits, and it is very easy to get hurt if you have a bad practice or if you are not quite used to listen to your body’s subtle messages. Here are some tips to keep in mind …

Tell your teacher before the class begins about any injury and/or small, past or current issues. He / she will then give you advice to practice without worsening your situation.

If, during the session, a part of your body ‘awakens’ and becomes painful, do not forget to take a mental note, do not ‘force’ here and talk with your teacher at the end of the class.

A little pain is normal when muscles work, stretch out in unusual directions. Your body will rebel of course but it’s a  subtle and welcomed pain. You have to find the point in the posture where you are between comfort and discomfort. This can sometimes mean only a few millimeters. Be attentive but also dare going out of your comfort zone.

In a general way in the practice of Yoga, as soon as you feel a ‘real’ pain, it is an alarm bell you should listen to. In this case, back off to find the point without pain.

Communicate with your teacher. Remind him/her at each class if you need to, discuss the evolution but do not stop practicing Yoga. It is a beautiful practice that, when well supervised, may have therapeutic effects; but only if you put your ego aside and agree to go back a few steps ..